Le magazine


Au printemps 2018, Delacroix à l’honneur

mardi 27 février 2018

Partager sur :

  • Croquis d'arabes, paysage et notes manuscrites; Cavaliers, foule devant une porte de la ville
    Cavaliers arabes, notes manuscrites de Eugène Delacroix
    Photo (C) RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michel Urtado

Au printemps 2018, le musée du Louvre et le musée Delacroix rendent hommage au créateur de génie du XIXème siècle, Eugène Delacroix (1798-1863). L'occasion de découvrir toutes les facettes de l'artiste à travers nos images.

Exerçant sa carrière artistique pendant plus de quarante ans, Delacroix est une personnalité complexe, mondain épris de gloire et pourtant aussi solitaire. Bourreau de travail d’une curiosité insatiable, c'est en effet un peintre, un dessinateur mais aussi un homme de lettres d’une grande érudition comme en témoigne son journal, et ses Souvenirs de voyage au Maroc. Dans ses belles pages de carnets, il nous donne l’envie de voyager en Orient.

Après un enseignement classique et académique, Delacroix traverse "la fièvre romantique" dans la décennie 1822-1832, se plonge dans l'orientalisme avec son voyage au Maroc en 1832, évènement décisif pour toute son œuvre à venir.

Une exposition de grande envergure au musée du Louvre

Aussi le musée du Louvre en partenariat avec le Metropolitan de New-York choisit de nous présenter une exposition monographique de grande envergure du 29 mars au 23 Juillet 2018 : Delacroix (1798-1863).

> Visualiser les œuvres exposées lors de cette exposition

Aucune rétrospective complète n’a été faite depuis 1963, fêtant le centenaire de sa mort. Le parcours de l’exposition nous invite à découvrir plus de 180 œuvres, majoritairement des peintures du Musée mais aussi provenant des collections des Musées étrangers et des collections particulières.

Le visiteur peut à cette occasion exceptionnelle déambuler dans les galeries d’exposition temporaire du Hall Napoléon mais aussi prolonger sa visite dans la galerie d’Apollon et dans la salle Mollien, admirer les œuvres de grand format. Soulignons d’ailleurs que l’Agence photographique de la RMN-GP met à profit son savoir technique en assurant la couverture photographique de ces œuvres de grandes dimensions, en réalisant donc les prises de vue en très haute définition comme "Les Massacres de Scio", "La mort de Sardanapale", "La Liberté guidant le peuple".
 

Scène des massacres de Scio : familles grecques attendant la mort ou l'esclavage, conservé au Musée du louvre.
Photo (C) RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Stéphane Maréchalle / Adrien Didierjean

Une lutte moderne de Delacroix à nos jours, exposition au Musée Delacroix

En lien avec cette rétrospective foisonnante, le musée Delacroix nous révèle dans l’exposition Une lutte moderne de Delacroix à nos jours, le dernier combat de Delacroix qui, en dix ans de travail qui va réaliser pour la chapelle Saints-Anges de l’église Saint-Sulpice trois grandes peintures murales : la lutte de Jacob avec l’ange, Héliodore chassé du temple et saint-Michel terrassant le dragon.

Visualiser les œuvres exposées lors de cette exposition

Le musée Eugène Delacroix, lieu incontournable et émouvant pour mieux connaitre Eugène Delacroix

Le visiteur découvre dans cet atelier le travail préparatoire des esquisses de ces tableaux, ses influences artistiques mais aussi l’inspiration qu’il a donné à d’autres artistes.

Située à proximité du musée, l’exposition donne envie de prolonger la visite en se rendant à la chapelle Saints-Anges nouvellement restaurée de l’église Saint-Sulpice et d’y admirer ces trois tableaux.

Les belles pages de carnets

Enfin, profitons de ces événements et ne résistons pas au plaisir de contempler les belles pages des carnets d'Eugène Delacroix, notamment ceux qui furent réalisés au Maroc. Nommé peintre officiel au sein de la délégation diplomatique de Charles de Mornay, Eugène Delacroix va partir au Maroc en 1832.

Ces pages traduisent sa fascination pour l'Orient et sa nouvelle impulsion originale créative : mêler dans la composition des sujets ethnographiques l'écrit et l'image, s'intéresser aux coutumes, explorer la richesse culturelle, humaine et artistique qui l'entoure. 

A son retour, marqué définitivement par cette expérience bouleversante, Delacroix exploite ses carnets vivants, source d'inspiration qui le conduit à réaliser une centaine de tableaux dont les chefs-d'oeuvre : "Femmes d'Alger dans un appartement", "Noce juive au Maroc".

"Avec un pinceau, je ferai sentir à tout le monde ce que j'ai vu."

Eugène Delacroix transmet aux croqueurs de voyage la quête irrésistible de saisir sur le vif les situations pittoresques, le besoin insatiable de témoigner en tous lieux du vivant et de garder en mémoire ce qui mérite d'être vu.

 

Retrouvez un florilège des œuvres d'Eugène Delacroix

À découvrir

Día de los Muertos : l’iconographie de la mort au Mexique
Autour des collections
Día de los Muertos : l’iconographie de la mort au Mexique
vendredi 28 octobre 2016
A l’occasion de l’exposition Mexique (5 octobre 2016 – 23 janvier 2017) et de la Fête des morts "Dìa de los Muertos",...
voir l'article
Mon truc en plumes, plumes de zoiseaux !
Autour des collections
Mon truc en plumes, plumes de zoiseaux !
mercredi 16 novembre 2016
Le Musée du Quai Branly met à l'honneur l'art des plumassiers précolombiens : on y découvre notamment la symbolique de la plume...
voir l'article
Art#connexion, le week-end de l'innovation dans l'art et le patrimoine au grand palais
Métiers de l'image
Art#connexion : un événement autour de l'innovation numérique et les musées au Grand-Palais
mardi 19 juin 2018

Du 7 au 9 juillet 2018, la Rmn-GP et ses partenaires présentent le week-end Art#Connexion.  voir l'article