Le magazine

Saviez-vous que le vélo n'a que 200 ans?

jeudi 22 février 2018

Partager sur :

  • La vélocipédomanie, Alfred Darjou, Compiègne, musée de la voiture
    La vélocipédomanie, Alfred Darjou, Compiègne, musée de la voiture
    (C) RMN-Grand Palais (domaine de Compiègne) / Gérard Blot

Depuis près de deux siècles, nos rues sont envahies de curieux engins qui imposent le partage de l'espace public aux piétons. Silencieux, maniables, rapides, ils se sont tellement glissés dans nos vies qu’il faut un arrêt sur image pour mesurer l’empreinte des vélos sur notre quotidien.

L'ancêtre de notre vélo, la draisienne ou le vélocipède est bien loin des modèles sportifs arborés par les cyclistes contemporains. Son brevet français de février 1818 ouvre l'aventure de perfectionnements disputés par les inventeurs des décennies suivantes. C'est dans la seconde moitié du XIXe siècle que la création des pédales vient assurer le succès et l'expansion de ce moyen de locomotion encore réservé aux loisirs.  Les innovations se succèdent et touchent à la taille et à la garniture des roues, à l'allègement de la structure et à l'invention du pneumatique. 

Tandis que ces améliorations ouvrent la voie à sa fonction utilitaire, sa fabrication industrielle démocratise son usage. Il se répand alors sur tous les continents permettant un gain en temps comme en mobilité. Il est encore inaccessible aux femmes au prétexte qu'il est anatomiquement déconseillé, incompatible avec la garde-robe féminine et contrevenant aux bonnes mœurs. La mode vestimentaire s'adapte et invente le bloomer, sorte de short-culotte, qui permet la pratique du vélo et participe ainsi à l'émancipation de la femme. En 1894, Annie Cohen Kopchovsky est la première à réaliser un tour du monde en solitaire à bicyclette.

 


Bicyclette, Louis Vallet, Compiègne, musée de la voiture
(C) RMN-Grand Palais (domaine de Compiègne) / Franck Raux

 

Plus performant, plus rapide, il est désormais éligible à la compétition : la première course cycliste de l’histoire est organisée dans le parc de Saint-Cloud le 31 mai 1868, la discipline est présente dès la première édition des jeux olympiques modernes en 1896, le Tour de France voit le jour en 1903 et les premiers clubs de cyclisme européens sont créés avant 1900.


Course cycliste, Georges Duchesne
(C) RMN-Grand Palais (domaine de Compiègne) / Jean-Gilles Berizzi

 

Cet essor se produit alors qu’une autre invention gagne le pavé : l’automobile. Les chevaux, les voitures, les vélos et bien sûr les piétons doivent dans un premier temps trouver un terrain d’entente pour le partage des routes, rues et parfois des trottoirs. L’espace citadin s’en trouve grandement renouvelé afin d’assurer une cohabitation sinon harmonieuse au moins sécurisée. Aujourd’hui, les pistes cyclables font partie de la réflexion urbaine et le code de la route réglemente droits et devoirs du cycliste.

 

C’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas

Omniprésent à la ville comme à la campagne, il trouve aussi sa place dans la culture populaire, symbolisant une forme de liberté depuis l’abandon des petites roues aux premières échappées adolescentes. Yves Montand, Bourvil ou Queen ont immortalisé la bicyclette dans des chansons restées célèbres. Son pouvoir allégorique inspire également nombre d’expressions courantes et imagées.

"Avoir la tête dans le guidon"

Comme le coureur concentré sur le développement de sa roue avant, locution signifiant être à la fois concentré sur un but unique, occupé et imperméable à tout recul.


Cycliste Jacquelin, Lucien-Hector Jonas
(C) Musée La Piscine (Roubaix), Dist. RMN-Grand Palais / Arnaud Loubry

 

"Pédaler dans la choucroute" ou "avoir un petit vélo" 

L’image immédiate renvoie à la notion de perte de contrôle et de gesticulations incontrôlées et inutiles. Très familières ces expressions datent de la seconde moitié du XXe siècle.


Eléphant savant sur un tricycle, Bibliothèque nationale de France
(C) BnF, Dist. RMN-Grand Palais / image BnF

 

"Perdre les pédales"

Empruntée à l’argot cycliste, la formule signifie perdre le contrôle comme sur un vélo lorsque l’équilibre est rompu et que le pédalier s’emballe.


Crevaison sur Le Tour de France cycliste, Roger Parry
(C) Ministère de la Culture - Médiathèque du Patrimoine, Dist. RMN-Grand Palais / Roger Parry

 

"Former un bon tandem"

L’obligation d’une parfaite synchronisation entre les deux acteurs de l’engin sert par extension de comparaison à toute association nécessitant une collaboration harmonieuse.


Deux hommes sur un tandem, 31 aout 1895
(C) Archives Alinari, Florence, Dist. RMN-Grand Palais / Fratelli Alinari

 

Il investit même le domaine de la psychologie. La métaphore du vélo est un outil de développement professionnel où chaque pièce de l’appareil renvoie à une fonction : ce qui guide, ce qui éclaire, qui fait avancer, qui assure l’équilibre, ce qui protège, ce qui cadre. En résumé, le vélo est une question d'équilibre!

Et il s’est bien sûr immiscé dans la création artistique : tantôt intégré au thème général d’une œuvre, ailleurs sujet principal, ou encore objet de détournements et toujours infiniment photogénique.

 

À découvrir

Fini les vacances !
Inspirations et produits
Fini les vacances !
lundi 04 septembre 2017
C'est la fin de l'été, l'Agence Photo vous propose de reprendre le chemin de l'école !Fini les vacances !Les cartables sortent des...
voir l'article
Créatures ailées : de Pazuzu à Mothman
Inspirations et produits
Créatures ailées : de Pazuzu à Mothman
vendredi 21 avril 2017
Les hommes ailés hantent nos imaginaires et illustrent nos mythes depuis la nuit des temps, jusque dans les légendes urbaines contemporaines....
voir l'article
Paysages pitorresques, Hercule Catenacci, Paris, bibliothèque de l'Institut
Autour des collections
Vers où nous mènent-ils?
vendredi 14 octobre 2016
A l'occasion des premières journées nationales de l'architecture initiées par le Ministère de la Culture du 14 au 16 octobre 2016,...
voir l'article