Le magazine

Créatures ailées : de Pazuzu à Mothman

vendredi 21 avril 2017

Partager sur :

  • L'homme ailé, Odilon Redon, Bordeaux, musée des Beaux-Arts
    L'homme ailé, Odilon Redon, Bordeaux, musée des Beaux-Arts
    Photo (C) RMN-Grand Palais / Agence Bulloz

Les hommes ailés hantent nos imaginaires et illustrent nos mythes depuis la nuit des temps, jusque dans les légendes urbaines contemporaines. Enquête visuelle dans les collections diffusées par l'agence photo !

Il y a cinquante ans, la ville de Point Pleasant était le théâtre d'apparitions étranges. Les habitants de cette petite ville de Virginie-Occidentale rapportent avoir rencontré des créatures effrayantes, hautes de plus de 2 mètres, dotées d'ailes géantes et d'une paire d'yeux rouges et hypnotiques.

En pleine « Batmania » ces êtres hybrides sont rapidement surnommés Mothman (homme-mite) ou Homme-phalène. Durant plusieurs mois, d'octobre 1966 à novembre 1967, d'autres manifestations extraordinaires sont constatées dans le ciel - lueurs inhabituelles et  objets volants non identifiés -, comme sur terre où d'étranges personnages de noir vêtus détonnent par leurs comportements et par leur langage.

En novembre de cette même année, une catastrophe vient endeuiller la cité : l'effondrement du Silver Bridge qui fera plusieurs dizaines de victimes. Pour nombre d’observateurs, les créatures et le sinistre sont liés.

John A. Keel, journaliste new-yorkais spécialisé dans les phénomènes paranormaux va enquêter sur ces évènements et rédiger un livre témoignage La prophétie des ombres, qui inspirera le film du même titre ainsi que le populaire Men in Black.

 

Mythe ou mite ?

Des scientifiques ont analysé ces témoignages pour tenter de fournir une explication rationnelle à cette histoire : les ornithologues avancent que la créature décrite correspondrait à différents rapaces de grande envergure, les psychologues penchent pour un enchaînement d'hallucinations collectives .

Keel quant à lui, regrette que ces manifestations soient rattachées au phénomène extra-terrestre et suggère que les apparitions appartiennent à notre dimension depuis la nuit des temps, tentant dans certaines conditions, d’avertir les humains de dangers imminents.

 

Les créatures ailées à travers le monde et le temps

Les ailes sont avant tout le symbole d'allègement, de dématérialisation, de libération - qu'elle soit de l'âme ou de l'esprit- de passage au corps subtil. Elles indiquent dans beaucoup de croyances, la faculté connaissante, l'élévation vers le sublime, l'élan pour transcender la condition humaine.

 

Les éditions Belles Lettres ont choisi les images de l'Agence photo pour illustrer leur récent ouvrage "L'homme-animal dans les arts visuels".

En explorant la variété des représentations à travers les continents et les époques, ce recueil de contributions fait le point sur l'hybridation, dans une convergence de disciplines : archéologie, anthropologie, histoire de l'art et des sciences. Le dernier chapitre étudie les représentations ailées de l'Antiquité au Moyen-Âge, du monde chinois au bassin méditerranéen : PazuzuGaruda

 

À découvrir

C'est l'été, l'Agence Photo papillonne !
Inspirations et produits
C'est l'été, l'Agence Photo papillonne !
mercredi 02 août 2017
Découvrez une nouvelle sélection d'images virevoltantes."Zhuangzi rêva une fois qu'il était un papillon, un papillon qui voletait et...
voir l'article
Tout plaquer et partir à Tahiti
Inspirations et produits
Tout plaquer et partir à Tahiti
mardi 11 juillet 2017
Evoquer Tahiti, c’est convoquer des couleurs chatoyantes, des odeurs enivrantes, des langueurs attendues et toute une imagerie autour de la...
voir l'article
Figure d'ombres : Abou al-Wahem, le fanfaron / Paris, musée du quai Branly - Jacques Chirac
Autour des collections
Attention, les moustaches!
mardi 27 septembre 2016
En ruban, en guidon, en croc : il y en a pour tous les goûts ! Tout au long de notre histoire, selon la mode, les croyances ou le contexte...
voir l'article